• Vélodrome, où es-tu ?

    travaux.JPG

    C'est triste un Vélodrome vide... 

     

    Bon comment dire… Quand on est petit, on a tous des rêves. Certains veulent être pompiers et toi qui es en train de me le dire t’as sans doute, à un moment donné, rêvé de soulever la Coupe du Monde. Ben moi, c’est pareil… enfin presque. M’étant rapidement rendu compte que j’avais d’autres priorités que de tout sacrifier pour taper dans un ballon et obéir à des entraîneurs cons comme leur pied, je me suis dirigé vers le journalisme sportif. Quel rapport avec le Vélodrome ? Ben, certains rêvent de jouer au Vélodrome. Moi, je voulais juste y aller.

     

    Je te le dis tout de suite, quand je veux quelque chose, je ne tourne pas cent fois des fesses pour faire droit, je saute sur la première occasion. Là, je ne sais pas pourquoi, voyant les vacances scolaires arriver, je me suis dit que peut-être... Bon, pour faire court, le jour de OM-Bourg-Péronnas, j’achète mes places pour... OM-Inter ! Désolé pour mes amis burgiens, mais la Ligue des Champions ça a quand même une autre gueule !

    En parlant de gueule tiens ! Heureusement pour moi en ce 22 février, le Vélodrome ressemble encore à cette enceinte qui m’a fait rêver. Le problème, c'est que la tribune Ganay sonne quand même bien creux, et le millier de tifosi intéristes n’y changera rien. Les grues au sommet d’une tribune squelettique et des travées vides nous rappellent que le Vélodrome sera bientôt – et enfin – couvert.

    Sinon, les virages sont bien là. Une heure avant la rencontre, ils se remplissent doucement et l’ambiance est plutôt calme. Sauf quand les tifosi se manifestent, alors là peuchère on leur montre qu’on est chez nous à Massilia et on les conspue comme il se doigt (oui, parce qu’on y ajoute aussi les gestes). Le grand rendez-vous approche, et ce n’est pas le speaker qui nous donnera envie. A peine un bonjour, à peine une différence de ton entre les compositions de l’Inter et de Marseille. Le mec, on dirait qu’il est là comme s’il animait le loto de la salle polyvalente d’Endoume et qu’il remettait le quarantième panier garni de la soirée à Germaine, qui se dit très contente et qui ne s’y attendait pas... Merde quoi,donne-nous envie ! C’est pas Diepopetrovsk en face ! Moment de demi-frisson ensuite lorsque les joueurs entrent sur la pelouse. Malgré une musique à peine audible, les deux équipes sont accueillies par un tifo réversible en tribune sud. Dans un premier temps, une croix bleu et blanche est érigée avant d’être remplacée par une gigantesque « coupe aux grandes oreilles » dorée au moment de l’hymne de la Ligue des Champions. PUTAIN ! On y est ! Désolé mais l’hymne mythique de l’UEFA, combinée au superbe tifo nous sortent enfin de l’endormissement : on assiste bien à un huitième de finale de Ligue des Champions !

     

    Une bouillabesse auditive

     

    Je me demandais bien aussi ce que ça pouvait donner en vrai l'ambiance dans un stade trop aéré avec une dizaine de kops dans chaque tribune : c'est brouillon ! Essaye de trouver un extrait sonore d'un match de l'OM et tu comprendras. Quatre à cinq chants sont lancés en même temps, des tambours résonnent de tous les côtés... en gros, c'est une bouillabesse auditive. Et les « aux armes » n'y changeront rien... Oui, il y a du monde, il y a de la ferveur, mais je n'ai pas été impressionné par ce Vélodrome. Où est le chaudron que l'on m'avait fait imaginer ? Où est la puissance vocale des supporters ? Peut-être que la tribune en moins anesthésie un peu tout le monde et peut-être aussi que ce que je vais te dire va te faire rire mais d'autres stades, bien moins impressionnants, m'ont donné des frissons avec leurs ambiances : Brest et Guingamp. Oui, je sais, en tant que Breton, je ne suis pas forcément dans la meilleure position pour être crédible. Mais je pensais que le Vélodrome, plus que Francis le Blé et Roudourou, allait me transporter. J'attendrai de voir un Vélodrome terminé et fermé pour revenir. En espérant que, comme au Parc des Princes, les chants des deux kops fassent trembler les gradins.

     

     PHD


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :