• « Nein » à Bahreïn

    Des violences à Bahreïn perturbent la tenue du Grand Prix dans deux semaines et le menacent d’annulation, comme ce fut le cas l’année dernière. C’est ce qu’auraient demandé les écuries de Formule 1.

    Le Grand Prix de Bahreïn aura-t-il lieu ? Initialement prévue le 22 avril, la quatrième manche du championnat du monde pourrait être annulée en raison de la situation difficile que connaît le pays du Golfe. En effet, depuis quelques semaines, des manifestants protestent contre la tenue de la course automobile, obligeant la police à répliquer à coups de gaz lacrymogène. Lundi dernier, sept policiers ont été blessés après l’explosion d’une bombe artisanale.

    Pour des raisons de sécurité évidentes, les écuries de Formule 1 ne veulent pas participer à ce Grand Prix. Selon The Guardian, elles auraient contacté la Fédération internationale de l'automobile (FIA) pour en demander l’annulation. L’année dernière, une situation similaire avait effectivement entrainé le retrait du Grand Prix de Bahreïn de la saison de F1.

    La décision est maintenant entre  les mains de la FIA et de la Formula One Management (FOM).

    Raphaël Hudry


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :